Les Amis des Musées - Narbonne

PERMANENCE

Le 1er jeudi du mois de 15h à 17h

© 2016 par Claire Chaluleau Freelance. Créé avec Wix.com

ADRESSE

7 rue Rouget de Lisle

11100 Narbonne

contact@amisdesmusees-narbonne.org

+33 (0)684 73 31 54
 

SAINT GUILHEM-LE-DESERT

St-Jean-de-Fos visite d’ Argileum (La maison de la poterie) et St Guilhem-le-Désert

 

Avant d’arriver à St-Jean-de-Fos le chauffeur de car a ralenti, pour nous faire observer le pont du diable.

Ce vieux pont roman à l'entrée des gorges de l'Hérault, au lieu-dit "gouffre noir », enjambe le fleuve en son point le plus resserré. Long de 50 m, il comprend deux arches principales en plein cintre et deux ouvertures secondaires, les ouïes, destinées à faciliter l'écoulement des eaux en période de crue.

Il fut construit entre 1028 et 1031, par les deux proches abbayes d'Aniane et de Gellone, qui contrôlaient jalousement les deux rives du fleuve.

Considéré comme l'un des plus vieux ponts médiévaux français, il a été classé au patrimoine mondial de l'humanité par l'UNESCO au titre du chemin de Saint Jacques de Compostelle en France depuis 1998.

 

Visite d’Argileum

L’atelier Albe-Sabadel, situé au pied de la circulade, a été acheté par la mairie de Saint-Jean-de-Fos en 2005 et confié à la Communauté de communes Vallées de l’Hérault en 2007. Après rénovation et transformation, Argileum – la maison de la poterie a ouvert ses portes au public en juillet 2011. Argileum est une structure gérée par l’Office de Tourisme Intercommunal de Saint-Guilhem-le-Désert – Vallée de l’Hérault.

Nos guides nous ont fait suivrepas à pas les étapes de fabrication de la terre cuite vernissée :  préparation de l’argile, fabrication des objets et cuisson. Ces objets sont destinés principalement à l’usage domestique ou architectural (tuiles, épis de faitages, tuyaux,) selon les pratiques des XIXe et XXe siècles.
Les poteries de la collection renseignent également sur un mode de vie et une époque : (cruches caractéristiques de la région montpelliéraine), gargoulettes, mais aussi des objets les plus inattendus : nichoirs à lapins ou trompettes des ténèbres.

Les pièces exposées ont été rassemblées dans les années 1960 par l’instituteur du village, Pierre Razimbaud, aidé de ses élèves, les pièces de la collection ont longtemps été exposées à la mairie de Saint-Jean-de-Fos avant de rejoindre Argileum en 2011. Le point d’orgue de la visite, est le four de l’atelier Sabadel. Ce four est inscrit au titre des Monuments historiques.

Le parcours d’Argileum est interactif et novateur, les moyens scénographiques issus des toutes dernières technologies ne laissent pas indifférents.

La boutique propose toutes sortes d’objets qui sont fabriqués par des artisans du village.

St Guilhem-le-Désert

 

Nous avons déjeuné au Restaurant l’Oustal Fonzes à St Guilhem-le-Désert à 4, 5 kms de Saint -Jean-de-Fos

Julie Dournon et Marion Le Moing nos deux guides ont abordé tous les thèmes qui font la réputation de Saint Guilhem le Désert, élu 2èmevillage préféré des Français.

Le village a vu le jour grâce à Guillaume de Gellone ou d’Aquitaine (Guilhemen Occitan), petit-fils de Charles Martel, cousin germain de Charlemagne et conquérant s’étant battu jusqu’en Espagne contre les Sarrasins.

Saint-Guilhem-le-Désert est un village-rue tout en longueur qui regorge de vestiges du passé et de monuments. Tout en déambulant nos guides nous ont parlé de la fondation de l’abbaye de Gellone, du personnage de Guilhem, de la création du village, de la vie quotidienne des habitants, de l’architecture romane, du culte des reliques, des sculptures du cloître aujourd’hui au Musée des Cloîtres de New York (The Cloisters)

 

Au cours de la visite nous avons observé les sites incontournables de Saint-Guilhem-le-Désert :

·      L’abbaye de Gellone, un édifice illustrant à merveille le premier art roman languedocien et classé au patrimoine mondial de l’Unesco. À l’intérieur nous avons découvert : l’abbatiale du XIe siècle, une crypte préromane, un orgue datant de la fin du XVIIIe siècle, les reliquaires de Saint-Guilhem et de la Vraie Croix, le cloître et le musée de l’abbaye. 

·      La place médiévale,place de la Liberté,est notamment connue pour son imposant platane planté en 1855.Il surplombe l’ensemble du village.

D’une hauteur de 25 mètres, le géant est labelisé « arbre remarquable »

·     Le cabinet du géant ou pigeonnier, une tour de 6,40 mètres sur 6 mètres, qui servait vraisemblablement à surveiller les alentours.

·     La tour des prisons, un vestige de l’enceinte médiévale datant du XIIe siècle et situé au pied de la montagne.

·     La façade romane de la maison Lorimy, ancienne chapelle des Pénitents. 

Ce fut une belle découverte ce village d’exception, dissimulé dans un massif rocheux imposant sur les bords du Verdus. Nous nous sommes imprégnés de son histoire et de ses légendes grâce à nos deux guides remarquables.

Crédit photos : Michel Gendrillon

Blog : François Sobieraj

 https://s-obeit-et-r-agit.blogspot.com/2019/09/cardabelle.html

 https://s-obeit-et-r-agit.blogspot.com/2019/09/saint-guilhem-le-desert.html

 https://s-obeit-et-r-agit.blogspot.com/2019/09/saint-jean-de-fos-le-village-des-potiers.html

 

Responsable publication :Corinne de Haller

7 St Jean de Fos four de cuisson