Les Amis des Musées - Narbonne

PERMANENCE

Le 1er jeudi du mois de 15h à 17h

© 2016 par Claire Chaluleau Freelance. Créé avec Wix.com

ADRESSE

7 rue Rouget de Lisle

11100 Narbonne

contact@amisdesmusees-narbonne.org

+33 (0)684 73 31 54
 

PERPIGNAN

Le musée d’art Hyacinthe Rigaud

Consacré à la peinture, le musée Hyacinthe Rigaud tire son nom de l’artiste né à Perpignan en 1659. Il fut un portraitiste renommé de Louis XIV.

La ville de Perpignan s’est portée acquéreur de trois toiles de Rigaud. Les portraits de Monsieur et Madame Antoine Rousseau (riche marchand) et celui de Gaspard Rigaud, le frère du peintre. Ces tableaux ont rejoint les cimaises du nouveau musée aux côtés du Cardinal de Bouillon ou encore du célèbre Autoportrait au turban.

Le Musée a rouvert ses portes, en juin 2017 après trois ans de fermeture. 

Il  regroupe aujourd’hui la totalité de l’hôtel de Lazerme et de l’hôtel de Mailly datant des XVIIe et XVIIIe siècles.

Avant sa réhabilitation, le Musée Rigaud occupait uniquement une partie de l’hôtel de Lazerme, tandis que l’hôtel de Mailly abritait des services municipaux. 

Agrandi, modernisé le musée se déploie maintenant sur une superficie de 1 400 m². Le coût de cette rénovation  se monte à plus de 8 millions d’euros.

 

Nous avons visité l’exposition permanente organisée autour de trois grands axes.

 

La première section  est consacrée à la période gothique. Elle met en lumière le Premier âge d’or d’un art spécifiquement perpignanais qui s’étend, en Catalogne, entre les débuts du XIIIe siècle et les premières années du XVIe siècle. Les collections présentées  sont composées de retables, de sculptures et de céramiques.

Le deuxième axe est consacré à l'esthétique baroquefin du XVIIe au début XVIIIe siècle. Il rassemble  notamment les œuvres de Hyacinthe Rigaud. Fils d'un tisserand perpignanais, ses portraits et autoportraits  rendent avec précision le chatoiement des étoffes et la délicatesse des dentelles.

Le troisième axe fait place à la période moderne 

On trouve plusieurs toiles et sculptures d'Aristide Maillol, artiste contemporain de Rodin. Dans l'aile « moderne » du musée sont également exposées les peintures de George-Daniel de Monfreid et de Gustave Fayet.

Des affiches publicitaires de la dynastie Bardou-Job, famille perpignanaise ayant fait fortune dans le papier à cigarettes, témoignent de la naissance d'une bourgeoisie commerçante et éclairée, dans le Perpignan de la Belle Époque.

La suite du parcours traverse le XXIème siècle, à travers les œuvres d'artistes locaux et d'invités ayant séjourné à Perpignan, comme Raoul Dufy, Jean Lurçat ou encore Pablo Picasso. La dernière salle, dont les grandes fenêtres donnent sur la rue de Mailly, est une galerie d'art contemporain.

 

Dans ce nouvel écrin, résolument moderne, les collections et les ambiances se succèdent dans un parcours qui a su conserver l'esprit des lieux. 

 

Nous avons aussi suivi un guide pour la découverte de l’exposition temporaire intitulée : 

Raoul Dufy, les ateliers de Perpignan 1940-1950.

Le musée propose deux grandes expositions temporaires par an, l'une pendant la période estivale et l'autre à l'automne.

Cette exposition temporaire est composée de 104 œuvres dont peintures, dessins, céramiques, tapisseries, ouvrages, photographies et documents.Plus de 80 de ces œuvres ont été réalisées durant le séjour catalan de Raoul Dufy. Les œuvres ont été prêtées par 26 musées ou galeries. Certaines proviennent également de la collection privée de la famille du docteur Nicolau.

En 2010  lors de la réouverture du musée Paul Valéry de Sètenous sommes déjà allés à larencontre de l’œuvre du peintre normand pour l'expositionqui était  intitulée : «  Dufy en méditerranée  ».

 

Petits Rappels des moments forts de la vie de l’artiste que nous avions découvert à Sète :

Raoul Dufy est né au Havre en 1877 dans une famille modeste,  Il est mort en 1953.Il débute l’apprentissage de la peinture à l’École municipale des Beaux-Arts du Havre. Puis en 1900 il s’établit à Paris pour faire carrière et exposer dans les Salons d’art moderne.

La découverte de Matisse a un impact décisif sur Raoul Dufy. Il emprunte la voie du fauvisme, ouverte dans l’art moderne suite au Salon d’Automne de 1905. Dufy entre dans la couleur : larges aplats, couleur-lumière, refus de l’imitation. Par la suite, il travaille aux côtés de Georges Braque et fait une brève incursion dans le cubisme. En 1906, il participe avec lui à l’exposition du Cercle de l’art moderne organisée au Havre.

Raoul Dufy parvient à trouver une voie personnelle, où la couleur domine sur le dessin. Il est considéré comme l’un des grands coloristes de son époque.

L’artiste trouve largement son inspiration en Normandie, en contemplant les bords de mer. Dans les années 1920, Dufy ne se cantonne pas à la peinture : il illustre des ouvrages, invente des motifs pour des créateurs de mode, réalise des décors et expose à travers le monde. En 1937, sa notoriété est telle qu’on lui confie un grand décor pour l’Exposition internationale des arts et techniques qui se déroule à Paris.

 

Convalescence à Perpignan

Réfugié à Céret au début de la Seconde guerre mondiale,  il traverse un moment de grande souffrance physique. Atteint de polyarthrite depuis le milieu des années trente, son installation  à Perpignan lui permet effectuer des cures thermales. Il rencontre le Docteur Nicolau qui l'aide à surmonter les crises. La création aussi vient apaiser la douleur. Durant dix ans, Dufy s'installe dans les ateliers de la ville et peint sans cesse. 

Les ateliers de Perpignan - 1940-1950" donnent lieu à une production très diverse et prolifique. 

 

La lumière et la fête

Pour illustrer la production très diverse de Raoul Dufy à Perpignan, l’exposition s’attache à trois de ses thèmes chers pendant cette période : la réinterprétation des Maitres,les représentations de la musique et la peinture de fleurs. Son activité spécifique dans le domaine des arts décoratifs est également mise en lumière pour la première fois.

 

Ses amitiés artistiques en pays catalan

C'est lors de son séjour roussillonnais qu'il fait la connaissance de Maillol et de bien d'autres artistes, comme l'écrivain Ludovic Massé, le peintre Pierre Brune, le musicien Pablo Cazals. Des rencontres capitales et des amitiés fortes qui marquent sa création artistique d'une nouvelle empreinte.

 

Artiste prolifique (peintre, graveur, créateur de mode…), Raoul Dufy  est une personnalité marquante de l’art moderne. D’abord fauve puis cubiste, ce peintre a su créer un art original, un style immédiatement identifiable.

Voir le Blog ci-dessous de François Sobieraj 

https://s-obeit-et-r-agit.blogspot.com/2018/10/nouveau-musee-hyacinthe-rigaud-de.html

Crédits photos : Michel Gendrillon