Les Amis des Musées - Narbonne

PERMANENCE

Le 1er jeudi du mois de 15h à 17h

© 2016 par Claire Chaluleau Freelance. Créé avec Wix.com

ADRESSE

7 rue Rouget de Lisle

11100 Narbonne

contact@amisdesmusees-narbonne.org

+33 (0)684 73 31 54
 

VILLENEUVE

La Chartreuse du Val de Bénédiction à Villeneuve Lez Avignon

 

La Chartreuse du Val de Bénédiction fut fondée au 14e s. par le pape Innocent VI qui confia la décoration de sa chapelle particulière à Matteo Giovannetti qui a également orné de fresques le  Palais des Papes. La chartreuse de Villeneuve est l'un des plus vastes et remarquables monastères de l’ordre des chartreux avec une église, trois cloîtres et entourés de quarante cellules.

A La révolution la chartreuse est en pleine vitalité (contrairement à de nombreux monastères déjà moribonds à cette époque). En 1793, elle est vendue et découpée en lots.  En 1834 Prosper Mérimée  organise un  rachat progressif et les premières restaurations seront entreprises. En 1905, la chartreuse est classée monument historique.

La Chartreuse est devenue - Centre national des écritures du spectacle –  Elle accueille depuis plus de quarante ans des résidences d’écriture et de créations théâtrales et présente des spectacles, en lien notamment avec le festival d’Avignon.

 

Matteo Giovannetti, pictor pape (peintre du pape)

Né à Viterbe vers 1300,  Il arrive à Avignon vers 1343. Il obtient le titre prestigieux de peintre du pape en 1346 et dirige les grands chantiers de décoration du palais. Il meurt probablement à Rome en 1369 où il travaillait à la décoration du palais du Vatican. Il aura effectué l’ensemble de sa carrière hors d’Italie au service exclusif du prince de l’Eglise.

Le style de Matteo

Redécouvert tardivement par les historiens de l’art, cet artiste se fait l’interprète à Avignon des grandes innovations picturales toscanes. Il se distingue par ses grandes qualités de portraitiste, son goût pour le naturalisme et sa science de la mise en espace dont il joue avec brio, multipliant les effets de perspective et de trompe-l’œil.

 

La chartreuse séduit par ses proportions harmonieuses, la douceur de ses cloitres et la brèche de lumière qu’ouvre dans l’église une abside effondrée.

Responsable rédaction : Corinne DE HALLER /Crédit Photographique : Bernard ILHAT