Les Amis des Musées - Narbonne

PERMANENCE

Le 1er jeudi du mois de 15h à 17h

© 2016 par Claire Chaluleau Freelance. Créé avec Wix.com

ADRESSE

7 rue Rouget de Lisle

11100 Narbonne

contact@amisdesmusees-narbonne.org

+33 (0)684 73 31 54
 

L'Hôtel de Cabrières - Sabatier d'Espeyran

L’hôtel particulier, a été construit en 1873-1874 pour le comte Charles Despous de Paul. Renée de Cabrières  petite fille du Comte Charles Despous de Paul lègue à sa mort  en 1967 à la ville de Montpellier cette demeure. Renée de Cabrières(1881-1967) et Frédéric (1880-1965) Sabatier d'Espeyran forment un couple de collectionneurs et d'amateurs d'art s’inscrivant dans la lignée des grands donateurs locaux comme François-Xavier Fabre ou Antoine Valedau.


 L’hôtel de Cabrières-Sabatier d’Espeyran est une demeure de charme qui  permet de découvrir les cadres de vie des sociétés bourgeoises et aristocratiques des XVIIIe et XIXe siècles. Dans le prolongement de la modernisation et de l'extension du musée Fabre de Montpellier Agglomération, l'hôtel de Cabrières-Sabatier d'Espeyran accueille depuis 2010 le département des Arts décoratifs du musée Fabre.

 

Au premier étage de l'hôtel, les trois pièces d'apparat (la salle à manger, le grand salon de réception et le petit salon de famille), dans un exceptionnel état de conservation. Là nous avons découvert un luxueux décor de style Napoléon III qui mêle la richesse des aménagements intérieurs (mobilier de bois noirci, sièges capitonnés, bronzes dorés abondants, cheminée en marbre de Carrare, lustre en cristal, soieries, porcelaines de Sèvres...)et le goût des imitations des matières les plus nobles (faux marbres, faux bois, faux cuirs de Cordoue...).

 

2e étage : présentation chronologique de meubles précieux et d'objets d'arts du 18e siècle provenant essentiellement de l'appartement parisien de Renée de Cabrières et de Frédéric Sabatier d'Espeyran. Les plus fameux maîtres menuisiers et ébénistes du XVIIIe siècle sont représentés (Sené, Foliot, Delorme).


Rez-de-chaussée : dans les anciens offices, se trouve le fonds de céramique composé de faïences européennes du XVIe au XVIIIe siècle (Urbino, Delpht, Moustier, Montpellier, Marseille, Strasbourg) et de porcelaines occidentales et extrême-orientales du XVIIIe au XIXe siècle (Meissen, Sèvres, Arita). Une section consacrée à l’orfèvrerie et aux grandes productions manufacturières en Languedoc complète le parcours. 

 

A la découverte du musée Fabre et de l'exposition Senufo

 

MONTPELLIER