L'EXPOSITION SENUFO AU MUSEE FABRE

Au musée Fabre de Montpellier, l’exposition  Senufo : Art et identités en Afrique de l'Ouest

Grâce à cette exposition de 160 pièces, datées des XIXe et XXe siècles, nous sommes entrés au cœur des sociétés initiatiques du poro et du sandogo dans le nord de la Côte d’Ivoire, au Mali, au Burkina Faso.

Les bijoux en cuivre, les masques ou encore les couverts décorés sont autant d’exemples d’un artisanat qui reflète l’identité et les goûts de chaque tribu, tout en étant souvent utilisé lors de différentes cérémonies religieuses, notamment le culte des morts, et autres rituels d’initiation, comme ceux qui marquent le passage à l’âge adulte ou témoignent de l’attachement à certaines valeurs ou à la communauté.

Dès le début du XXe siècle, des marchands et collectionneurs, mais aussi des artistes de l’avant-garde européenne (Pablo Picasso, Fernand Léger...) s’enthousiasmèrent pour des sculptures qui seraient plus tard identifiées comme Senufo. Cette riche production de masques, statues et objets usuels, a fait l’objet de nombreuses études depuis les années 1930 et est aujourd’hui l’une des plus appréciées d’Afrique subsaharienne.

L’unique étape en France !

Cette exposition est organisée par le Cleveland Museum of Art, nourrie des recherches de Susan Elizabeth Gagliardi, maître de conférences à l’université d’Emory, à Atlanta.. Devenu incontournable sur l’arc méditerranéen, le musée Fabre se devait d’accueillir cette exposition, qui entre en résonnance avec le formidable succès du musée du Quai Branly à Paris. 

52 Montpellier 057
52 Montpellier 057
53 Montpellier 058
53 Montpellier 058
54 Montpellier 059
54 Montpellier 059
51 Montpellier 002
51 Montpellier 002
55 Montpellier 060
55 Montpellier 060